Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Chaine d'Union
  • : Lettre d'actualité, avec un apport de symbolisme, et de spiritualité, accés le plus souvent sur un axe Moyen- Orient, Europe, et Amérique du Nord.
  • Contact

Recherche

Archives

14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 11:01

 

Bombes US pour Israël,
navires russes pour la Syrie

Par Jean Tsadik

© Metula News Agency

 

1 000 bombes bunker busters, du type le plus sophistiqué au monde, pour Israël

 

De fait, j’ai été bien inspiré vendredi dernier, lorsque, pour rédiger mon article "Nouvelle donne", j’ai préféré me baser sur les sources de la Ména, en Israël et aux USA, plutôt que sur celles du respectable quotidien Haaretz. Un jour plus tôt, ce journal annonçait que Washington avait décidé de ne pas livrer à Israël des bombes bunker busters (destructrices de bunkers) et d’interdire à l’aviation israélienne le survol opérationnel de l’Irak.

 

Ces "révélations" d’Haaretz contredisaient les assertions de nos propres amis, qui nous affirmaient que la disposition d’esprit des décideurs du Département de la Défense US était diamétralement opposée à cette annonce ; ils favorisaient, au contraire, nous assuraient-ils, le renforcement offensif d’Israël. Ils sont persuadés que "le plus fort signal pour faire cesser volontairement l’enrichissement d’uranium (par l’Iran) consiste, pour les USA, à se montrer stratégiquement solidaires de Jérusalem et à augmenter sa capacité opérationnelle utile contre les cibles en Iran".

 

Ce sont ces communications, de même que des témoignages oculaires, reçus directement du Kurdistan irakien, qui nous avaient amenés à mettre sérieusement en doute les propos de nos confrères d’Haaretz. Nous avons été le seul media à prendre cette position, tandis que des dizaines d’autres rapportaient – sans rien contrôler – les nouvelles véhiculées par nos collègues israéliens.

 

Or peu après la diffusion de mon article, le couperet est tombé. Le Pentagone annonçait, ce même vendredi, sa décision de vendre aux Forces Aériennes Israéliennes (IAF) non moins de 1 000 bombes intelligentes, pour un contrat total de 77 millions de dollars, soit 77 000 dollars par engin.

 

De plus, les bombes en voie de livraison, fabriquées par Boeing, sont du modèle le plus récent, le GBU-39 (Unité de Bombe Guidée), et non des GBU-28, comme précédemment vendues à l’Etat hébreu.

 

La GBU-39, également qualifiée par Boeing sous l’appellation SDB, pour Small Diameter Bomb (bombe de faible diamètre), allie la capacité des plus anciens modèles de pénétrer des installations souterraines fortifiées, à son poids plume pour sa catégorie.

 

En effet, la GBU-39 ne pèse que 113 kilos, ce qui permet d’en emporter quatre sous un avion – en lieu et place d’une seule, pour les modèles antérieurs -, d’embarquer d’autres armes et munitions, et d’étendre le  rayon d’action de l’appareil.

 



 

Un attelage de 4 GBU-39 prêt à être arrimé sous un avion

 

D’autre part, la GBU-39 atteint régulièrement son objectif durant 50% des largages, avec un degré de précision de l’ordre de 5 mètres (du point visé), ceci diminuant sensiblement, entre autres, les dangers de dommages collatéraux.

 

Dans l’annonce faite vendredi par le Pentagone, on apprenait aussi que Washington allait participer à l’amélioration des missiles antiaériens Patriot déployés en Israël, ce qui devrait les mettre aux normes désirées par l’Etat hébreu afin de remplir leur tâche dans son concept du bouclier de défense. La même annonce mentionnait également que l’Amérique allait livrer à son alliée 28 000 missiles antichars LAW, destinés à ses fantassins.

 

Dans le domaine tenu secret par les deux pays, on parle avec insistance de l’envoi d’armes encore beaucoup plus sophistiquées, notamment une escadrille de bombardier furtifs, à peine sortis de leur phase de certification.

 

Nul doute n’est permis : Israël se prépare à l’attaque des installations stratégiques en Iran, elle dispose pour ce faire de l’appui nécessaire de l’administration Bush, et elle possède la capacité militaire et logistique pour mener son projet à bien.

 

 

Syrie : les Russes arrivent

 

Presque en synchro avec l’annonce du Pentagone, Moscou révélait vendredi qu’elle allait rénover le port syrien de Tartus, afin de le transformer en pied-à-terre méditerranéen pour sa marine.

 

L’agence Itar-Tass dévoilait, le même jour, qu’un navire atelier de la flotte de la Mer Noire se trouvait déjà à pied d’œuvre en Syrie et s’attelait à remettre en état ledit port.

 

A l’époque de l’Union Soviétique, la flotte russe disposait déjà d’une base d’entretien et d’entreposage de matériels à Tartus. Mais la coopération entre Damas et Moscou cessa après la chute de l’URSS.

 

A Tartus, deux des trois docks flottants fabriqués à l’époque sont hors d’usage, à cause du piètre entretien pratiqué par les Syriens. Il s’agira également de rénover de fond en combles l’ancien atelier flottant et les installations terrestres.

 

Pour la flotte russe, Tartus constituera son unique base en Méditerranée ; acquis d’importance, puisqu’il permettra aux vaisseaux de guerre de Moscou de patrouiller en plus grand nombre hors de la Mer Noire, et de ne pas avoir à repasser le Bosphore et à affronter les tempêtes d’hiver pour se voir administrer les travaux d’entretien et de gestion des armements à Sébastopol (Aqyar, en tatar de Crimée).

 

Ceci étant d’une importance majeure au regard de la partie d’échecs maritime que disputent Washington et Moscou, et dont j’ai traité dans "Nouvelle donne".

 

Cette décision d’allouer Tartous aux Russes fait suite à la récente visite de Béchar Al Assad et à la présence du chef de sa flotte, la semaine dernière, à Moscou.

 

Al Assad avait soutenu l’invasion russe de la Géorgie, il avait également proposé, dans une interview à un hebdomadaire moscovite, de déployer des missiles russes sur le sol syrien et de participer aux mesures que prendrait le Kremlin pour s’opposer au projet du bouclier de défense US en Pologne et en Tchéquie.

 

Pour Damas, l’implantation de la base navale de Tartous représente, au moins partiellement, une police d’assurance vie pour son régime dictatorial. On voit mal, en effet, Moscou permettre à l’armée israélienne, en cas de conflit, de s’approcher de ses navires.

 

De plus, Michaël Béhé à Beyrouth croit savoir que le renouvellement de la présence navale russe en Syrie est aussi destinée à remettre à la page les rafiots de la flotte d’Al Assad, qui ne s’aventurent guère plus en pleine mer.

 

Depuis un certain temps déjà, c’était les bateaux russes qui assuraient la protection des côtes syriennes, de l’aveu même de l’ambassadeur de Moscou à Damas, M. Belyev. Désormais, cette présence sera permanente.

 

Dans ce retour à la Guerre Froide, Poutine vient de marquer un point conséquent, en immisçant sa marine sous le nez de l’allié no.1 des Américains au Proche-Orient et très près des bases de soldats US cantonnés en Irak.

 

C’est sans doute une réponse du berger à la bergère à l’envoi massif de navires de l’OTAN en Mer Noire et à son projet d’établir des bases navales permanentes en Géorgie.

 

Avec cette guerre de cinq jours en Géorgie, la planète a bel et bien effectué un retour dans le temps d’une vingtaine d’années. Et pas à son avantage.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Bouskila - dans Metula News Agency©
commenter cet article

commentaires

BOODDHA 15/11/2009 16:47



TRUTH BOODDHA MEISSSONNIER LYCEE ST FR ASISE SUITE FEATURING BOODDHA INSTATN DE GIVECNHY BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGNATINOS TITRE MICHELIN NASA 2006 APRT 5 P 57 CH CVIL TOKYO
EXCHANGE BIBLIO DE CITE UNIVERSITAIRE DE APRIS ET DE CERGY PONTOISE FERMETURE ET DE RUNGIS BIBLII FR MITTERRAND ART L 541 2 1 ET R 54 12 1 A R 54 12 8 DU CODE DE TRAVAIL DE PROCEDER A RADIATION
DE LISTE DES DEMANDEURS D EMPLOI 1989 VOL 1 P 504 15565 URSAAF DS 1959 491 REMUNERATION PROSTITUTION HAZELL KELLEY KATE BECKINSALE YAMINA BELBEY ANIA KISIEL BIBLIO G POMPIDOU SUITE KIOSQQUE
THEATRE


TITLE CHILDREN S LITERATURE REVIEW 32 P 102 WAR BOY NUOVA RIVISTA MUSICAL 4 08 P 479 ET 4 07 P 465


IRAL 41 2 P 125
34 2 P 139
35 P 138
36 P 173
37 P 131
38 P 113
39 P 91
40 P 143
43 P 127
44 P 129
45 P 139
47 2 P 193
47 1 P 71
46 4 P 333
46 3 P 217
46 2 P 125
46 1 P 39
42 4 P 339
42 3 P 247
42 1 P 41
TITLE IDEM 26 P 219 BATHTUB KING BIDGOODS AYDREY WOOD ACTIONS DAWSON SERIALES NUOVA RIVISTA MUSICALE ITALIANA 3 08 P 335


FAITS DE LANGUES 27 P 159
26 P 145
25 P 125
23 24 P 143


TITLE IDEM 34 P 99 RAILWAY PASSAGE ANIA KISIEL NUOVA RIVISTA MUSICALE ITALIANA 2 07 P 173


INTELLECTICA 51 P 111
50 P 85
48  49 P 91
46 47 P 103
45 P 85


TITLR IDEM 119 P 1577 HOMOSEXUALITY NUOVA RIVISTA MUSICAL ITALIANA 3 07 P 335


H E L 1 01 P 73
2 00 P 89  1 P 87
99 1 P 77  2 P 71
98 2 P 63  1 P 81



TILE EMMA WATSON 18 E CENTURY J ASHTON P 142 A 141 NUOVA RIVISTA MUSICAL ITALIANA 1 08 P 59


VERSANTS 53 54 P 85
52 P 153 CHILE ET ARGENTINA
51 P 115
49 P 65


TITLE BILAL JM THEVENET P 68


PATRIMOINE JUDAIMSME L GINZBERG CERF 1 P 105
2 P 215
µ3 P 127
4 P 173
5 P 113
6 P 117


NUOVA RIVISTA MUSICAL ITALIANA 02 8 P 195


 J BOLTES G POLIVKAZ ANMERKUNGEN ZU DER KINDER UND HAUSMARCHER DER BRUDER GRIMM 3 OLMS WEIDMAN 4 P 199
3 P 151
2 P 143
5 6¨P 181



Articles Récents