Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Chaine d'Union
  • : Lettre d'actualité, avec un apport de symbolisme, et de spiritualité, accés le plus souvent sur un axe Moyen- Orient, Europe, et Amérique du Nord.
  • Contact

Recherche

Archives

5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 09:46

Siona Côte d’Azur 




à

                          

Amnesty International
Section Locale de Nice

Nice le 24/09/2009


 

Madame, Monsieur,

 

Permettez moi de sérieusement m’inquiéter lorsque vous appelez à une manifestation pour dénoncer les soi-disant crimes de guerre perpétués par Israël pendant l’opération « plomb durci ».


Il me semble inopportun et irresponsable de la part d’un organisme qui se veut au service de la paix  d’engager une telle action susceptible de provoquer de nouvelles  dérives haineuses assorties de violences urbaines.

Avez-vous oublié les injures et les appels au meurtre dont a été victime la communauté juive au mois de janvier ? Avez-vous oublié les slogans antisémites que vociféraient des manifestants enfiévrés sous couvert de défense de la Palestine ? Avez-vous oublié le désarroi de fidèles barricadés dans leur synagogue, menacés par un groupe de jeunes disposés à incendier ce lieu sacré comme aux pires heures du nazisme ?


Est-ce tout cela que vous voulez revivre et faire revivre aux niçois ?

En appelant à un tel rassemblement, vous croyez servir la justice mais vous ne faites qu’attiser les tensions


 Et pour quel profit ?


Permettez- moi aussi de douter de l’impartialité et du réalisme d’Amnesty international pour envisager avec confiance et sérénité vos prises de positions. Vous rappelez dans votre tract le nombre de victimes et de dégâts occasionnés lors de cette guerre, dans le but évident de faire apparaître une disproportion entre les dommages subis par les Israéliens et ceux subis par les palestiniens. Outre des erreurs dans votre comptage et cet argument ridicule qui consiste à attribuer le rôle du méchant à celui qui déplore le moins de victimes, je constate à mon tour une disproportion entre vos attaques contre Israël et votre mansuétude à l’égard d’une organisation terroriste.


Vous vous appuyez sur le rapport Goldstone dont les conclusions virulentes et infondées sont défavorables à Israël : 574 pages concernent Israël et seulement 4 paragraphes le Hamas. Ce même Goldstone qui n’a pas tenu compte d’un rapport de 160 pages fourni par Israël détaillant les preuves des multiples violations des droits de l’homme par le Hamas.

Un Hamas qui se sert de Gaza comme base de lancements à ses roquettes et mortiers sur Israël(12000 entre 2000 et 2008), qui multiplie les agressions transfrontalières, qui met en danger ses concitoyens en les transformant en boucliers humains,qui les prive de l’aide humanitaire acheminée pour eux par Israël, qui terrorise ses opposants et la population,qui utilise et endoctrine les jeunes palestiniens, qui transpire la haine et ne pense qu’à  la destruction d’Israël , qui détourne les aides internationales pour constituer son arsenal au détriment de l’économie, du développement et du progrès social, qui enlève un jeune soldat,Guilad Shalit, en territoire israelien,
le maintient en captivité depuis plus de 3 ans , dans le plus grand isolement, au mépris du droit international et du sens du mot : humanité...


Et vous osez mettre sur le même plan un état démocratique, Israël, qui a lancé une opération militaire dans la bande de Gaza pour défendre ses concitoyens d’attaques terroristes incessantes et ce  après avoir essayé toutes les options diplomatiques ! Israël, je vous le rappelle, a pris lors de ce conflit, toutes les précautions  pour limiter les pertes humaines et les dégâts matériels,  a multiplié les alertes destinées aux civils gazaouis et a organisé sur place des opérations humanitaires.


Je vous rappelle aussi que le droit des conflits armés distingue populations civiles et combattants en arme. Or ce principe ne s’applique pas aux dommages accidentels et involontaires causés sur des civils lors d’assauts militaires. En conséquence, les dommages collatéraux infligés par Israël à des civils palestiniens bloqués par le Hamas dans des édifices civils ou à des femmes et des enfants exposés volontairement par ce dernier aux tirs israéliens, ne constituent en aucun cas des attaques délibérées donc des crimes de guerre, et encore moins des crimes contre l’humanité.



Aussi, je vous exhorte  à mieux vous informer, à revoir vos notions de droit, à cesser d’utiliser des mots vides de sens, à cesser d’absoudre le Hamas et de défiler aux côté de ses partisans mais au contraire à dénoncer ses actes terroristes contre des civils israéliens , à œuvrer pour la libération de Guilad Shalit, à chercher un autre bouc émissaire aux problèmes mondiaux, à vous intéresser aux véritables exactions commises à travers le monde,  à réfléchir à la portée de vos actes et de vos paroles, bref à devenir une  organisation intègre au service du genre humain.

                                                              


Michèle Sindrès

Commission Politique de Siona Côte d’Azur

siona06@free.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Bouskila - dans Courriers Lecteurs & Abonnés
commenter cet article

commentaires

Articles Récents